Sélectionner une page

Est-ce que tu as des problématiques pour gérer ton poids ? Pour être stable dans ton poids corporel ? Si oui, il est temps que je te raconte mon histoire personnelle à ce sujet. Entre 20 et 30 ans j’ai été dans un mal-être intérieur assez profond, un grand vide intérieur, qui m’a fait compensé compulsivement avec de la nourriture. Certains vont faire appel à la cigarette, d’autres à l’alcool, d’autres encore à des drogues particulières. Tout ceci a un point commun : c’est le mal-être intérieur par rapport à ce que nous renvoie l’extérieur. Depuis quelques années maintenant, je suis sur un chemin de reconnaissance de moi-même, un chemin dit spirituel et ce chemin me permet d’observer que mon extérieur et en réalité une projection de mon intérieur. C’est-à-dire que tout ce sur quoi je mets mon attention, me concerne et pointe ce que je porte à l’intérieur de moi. Comme un scénario de film, ma conscience se charge de projeter à l’extérieur ce que je dois vivre, comme un acteur, des situations dramatiques avec un contenu émotionnel particulier où je pourrais observer par mes états d’âmes, mes blessures que j’essaie de masquer par mon ego. 

La perte de poids n’est pas qu’un procédé « mécanique »

Tu vas me demander, mais quel rapport avec la gestion du poids de corps ? Et bien pendant longtemps j’ai ignoré cette reconnaissance de moi-même et j’ai toujours cru que la perte de poids était quelque chose de purement mécanique dans le sens où si l’on mangeait moins et bien nous perdons automatiquement du poids. Ce qui est bien évidemment vrai car il y a en effet cette partie biologique incontournable où si nos dépenses sont supérieures à ce que nous ingérons et bien notre biologie met en route des mécanismes de survie et permet ainsi à l’amaigrissement de se faire et de transformer en calories la graisse superflu permettant à l’organisme de produire de la chaleur et de fournir l’énergie dont il a besoin pour fonctionner. Le problème c’est que juste voir cette partie-là est insuffisante lorsque la personne est dans une problématique de compensation de son mal-être avec la nourriture. C’est mission impossible de faire mincir quelqu’un qui a cette relation privilégiée avec la nourriture. Je ne parle pas ici des personnes qui ne focalisent pas sur la nourriture et qui ont simplement de mauvaises façons de s’alimenter et qui en corrigeant leur alimentation reviennent à leur poids de forme. Pour en revenir à mon passé, entre 20 et 30 ans, je comprends que c’est donc mon mal-être qui m’a fait grossir progressivement d’un poids de forme de 75 kg à 130 kg. J’avais atteint ce poids maximum autour des 25 – 26 ans et ma prise de conscience a été faite autour des 28 ans où je me suis rappelée qui j’étais avant de sombrer dans une dépression qui aura duré plusieurs années. C’est lorsque cette prise de conscience est arrivée qu’un déclic en moi c’est passé, j’ai pris la décision de me remettre en forme coûte que coûte avec une détermination et une volonté sans faille. Pour la petite histoire, je suis quelqu’un qui a fais beaucoup de sport durant son enfance : ancien gymnaste, ancien judoka, j’ai pratiqué également la musculation pendant de nombreuses années.

Note pour l’entourage de personnes obèses

Par ce témoignage je voudrais également attirer l’attention des personnes qui ont dans leur entourage des individus qui sont en forts surpoids ou en obésité et qui pensent pouvoir les aider. Pour avoir été dans cette situation, bien souvent les personnes qui sont en surpoids ou en obésité font complètement un déni et prétendent être bien comme ils sont. Je vais vous dire honnêtement, on ne peut pas être bien dans sa peau en ayant 30, 40, 50+ kilos en trop par rapport à son poids idéal, c’est juste impossible et la personne fait un déni total par rapport à sa problématique. Plus on vit la situation, plus on va la trouver normale et plus on va s’y accommoder en s’auto-persuadant que cela ne pose pas de problème. C’est uniquement lorsque l’on prend conscience que l’on met les actions en place pour mincir et que l’on retrouve son poids de forme. Après coup, on se dit : qu’est-ce que j’ai été stupide, pourquoi est-ce que j’ai bougé « que » maintenant et pourquoi est-ce que j’ai attendu si longtemps. En réalité, nous n’avons pas le choix que de faire l’expérience d’être en surpoids ou d’être obèse. Je voudrais vous dire qu’il est absolument inutile mais vraiment inutile de tenter d’aider une personne qui fait un déni complet sur sa condition physique. Tout ce que cela va faire c’est que cela va renforcer la prise de décision de la personne obèse à rester obèse, c’est la seule chose que vous allez réussir à faire. Plus vous focalisez votre attention, plus vous amplifiez le phénomène. Lorsque tu commences à parler de régime ou de perte de poids avec une personne en surpoids qui fait un déni total, il y a une contraction et un refus de sa part qui vont se produire. À chaque fois que tu vas lui parler de régime, de minceur tu vas renforcer chez lui, de manière inconsciente, sa conviction de continuer à poursuivre son expérience d’obèse. Pourquoi ? Simplement parce que dans son système actuel, son ego souhaite avoir raison et souhaite se persuader lui-même qu’il est en accord avec ses croyances car les remettre en cause aujourd’hui ne sont pas possible, il manque l’ouverture. Si aujourd’hui vous êtes dans ce cas de figure, que vous avez dans votre entourage quelqu’un qui rejette absolument vos conseils et bien il est grand temps de vous préoccuper de vous et de pourquoi est-ce que son image, son mode de vie vous dérange. Si la vie vous renvoie aujourd’hui une telle situation, c’est que vous devez travailler sur votre problème non pas en cherchant à modifier l’extérieur, mais regarder avec clarté d’esprit et courage ce qui fait écho en vous. Vous allez y voir vos émotions, vos croyances, vos peurs, vos insécurités, vos angoisses, absolument tout ce que cela renvoie chez vous est en miroir. Par exemple cela peut vous renvoyer à votre propre peur de la mort si la personne est en obésité morbide. Il est temps de s’occuper de votre jardin intérieur et de laisser votre ami, votre enfant, votre parent, votre conjoint ou conjointe, vivre son obésité, vivre son surpoids car la prise de conscience lui appartient.

Sauver n’est pas aider

Quelqu’un qui tente de sauver, de s’immiscer dans la vie de l’autre, je peux vous dire par expérience et pour l’avoir fait pendant très longtemps que cela ne fonctionne pas. Vous allez jouer ce que l’on appelle des jeux de rôle dramatiques, c’est-à-dire lorsque vous souhaitez sauver quelqu’un et qu’il n’est absolument pas réceptif à ce que vous dites, la personne en face va jouer tour à tour deux rôles : le rôle de la victime et le rôle du persécuteur. Action – réaction : quand vous vous occupez de vous, de votre émotionnel, de vos angoisses, de vos pensées et bien vous fichez la paix à l’autre. Plus vous allez commencer à vous détendre dans la situation plus vous pourrez vous dire que sa vie lui appartient, que c’est son expérience et que c’est à lui d’aller au bout de cette expérience. Je ne dis pas que c’est quelque chose de facile à faire mais c’est là que sont nos challenges personnels : foutons la paix à l’autre s’il ne nous a rien demandé ! Retrouvez votre pouvoir sur comment vous vous sentez intérieurement face à la situation et vous aurez gagné la partie. Lorsque vous retrouvez ce pouvoir, vous dégagez des vibrations différentes dans votre entourage que lorsque vous étiez stressée, angoissée pour la personne. Quand vous êtes dans cet état vibratoire là c’est précisément ici que vous avez un impact dans votre entourage. Vous pensez sincèrement qu’une personne en surpoids ou obèse va s’ouvrir et prendre des conseils de quelqu’un qui dégage de la peur, du stress, de la frustration et des émotions ? Pas du tout ! Ce que va faire son système inconscient, c’est se protéger et quelle est la meilleure manière de se protéger pour quelqu’un qui compense avec de la nourriture ? Encore plus de nourriture ! Je peux aujourd’hui témoigner de tout ceci car c’est exactement ce que j’ai vécu durant ces années-là : plus mes proches intervenaient pour me convaincre, me persuader et plus j’allais me goinfrer. Mon expérience m’appartenait ainsi que mes angoisses, mes peurs, mes schémas mentaux qui faisaient miroir avec les insécurités de mes proches.

Que faire si vous avez pris conscience de votre problème de poids ?

Il y a bien évidemment des stratégies alimentaires à mettre en place lorsque vous êtes en surpoids ou en obésité mais elles ne font pas partie de ce sujet là. C’est avec l’angle émotionnel que je vais aborder la minceur et la perte de poids. Ce sont nos émotions qui nous font manger compulsivement (ou fumer compulsivement, etc) en ressentant ce vide intérieur qui font qu’aujourd’hui nous mangeons pour nous anesthésier et prendre la fuite. La meilleure stratégie pour fuir un vide intérieur est l’action compulsive (hyper-activité) ou l’anesthésie par les drogues produisant des paradis artificiels. Si vous vous reconnaissez dans tout ce que je viens de décrire et si aujourd’hui vous êtes quelqu’un qui est dans la compulsion alimentaire et bien vous pouvez soit vous faire aider par des thérapeutes ou tout autre personne de confiance si vous avez vraiment l’intention de vous faire aider et sinon vous avez également certaines pierres de lithothérapie qui peuvent vous aider à faire émerger votre conscience et vous donner la force de réaliser un travail intérieur. Pour pouvoir choisir ces pierres vous avez la possibilité d’utiliser plusieurs façons de faire. Personnellement, celle que je vous recommande, c’est d’y aller avec votre intuition qui va correspondre à votre intention. Choisissez bien votre intention car de là va découler le choix des pierres allant en adéquation. Votre intention doit être de faire émerger votre conscience sur ce qui vous fait souffrir intérieurement et de vous donner la force d’aller regarder vos mal-êtres pour pouvoir les surmonter et pour pouvoir les transformer afin d’en retirer les aspects constructifs. Gardez bien cette intention en tête et maintenant rendez-vous dans un magasin de lithothérapie ou sur un site internet et laissez votre intelligence émotionnelle, votre intelligence du cœur, venir choisir les pierres, les bijoux et les minéraux en conscience. S’il vous plaît ne vous basez par sur du mental et n’essayez pas d’aller sur des sites qui décrivent des pierres, c’est la meilleure façon de vous tromper ou du moins de réduire l’efficacité. 

Les pierres au service de votre intention de guérison

Le choix des pierres dépend du contexte dans lequel vous êtes et dans ce que vous êtes en train de traverser. C’est votre partie intuitive qui sait, votre mental ne sait rien. Votre mental ne sait que ce qu’il a appris et ce qu’il peut modéliser de ce que vous avez fait comme expérience mais en aucun cas il peut vous donner la réponse à ce que vous êtes en train de vivre ici et maintenant. Votre partie intuitive, votre partie du cœur, c’est elle qu’il faut écouter. Pour les personnes qui ont du mal à écouter leur ressenti et à faire venir cette intelligence du cœur, commencez déjà à calmer le flot de votre mental avant d’aller choisir des pierres des minéraux ou des bijoux. Posez votre intention clairement et regarder quelles sont les pierres qui vous parle en fonction de vos ressentis. Vous vous sentez joyeux ? Cela vous donne le sourire ? Vous êtes dans l’émerveillement ? Tout ceci sont des indicateurs validant votre intention et ce sont ces pierres précises qui correspondent à ce que vous souhaitez traverser en conscience. C’est vraiment, pour moi, la meilleure manière d’aller choisir ses pierres qui sont d’une grande aide lorsque nous sommes en train de traverser quelque chose de compliqué, quelque chose de difficile, et lorsque nous sommes dans cette situation de surpoids, d’obésité ou finalement de survie. Si en plus vous programmer intentionnellement votre pierre, vous allez amplifier sa puissance en la boostant et en apportant le focus sur ce qu’elle doit émettre en priorité. Vous pouvez retrouver cette programmation en téléchargeant le guide pratique sous cet article, rendez-vous simplement au dernier chapitre. Ce serait un grand plus pour vous, une fois que vous avez acheté vos pierres, d’aller venir les programmer intentionnellement afin qu’elles vous apportent ce dont vous avez besoin pour votre évolution. Une fois que ces émotions auront été traversées et que les schémas mentaux auront été mis en lumière, il sera le moment de coupler ceci avec un régime alimentaire.

Besoin d’un programme alimentaire ?

Tant que les émotions ne sont pas évacuées pleinement et que ce vide intérieur est présent, toute tentative de perte de poids sera mission impossible. Nous sommes des êtres de plaisir et nous ne pouvons rien entreprendre de durable s’il n’y a pas de plaisir. Pourquoi croyez-vous que tous et absolument tous les régimes ne fonctionnent pas ? C’est parce qu’il n’y a plus la notion de plaisir. Qu’y a-t-il de plaisant de devoir supprimer tous les aliments qui ont, pour vous, du goût ? Il n’y a absolument rien de plaisant à cela créer encore davantage de frustration en ajoutant du stress sur le stress déjà présent.

Choisir vos pierres de guérison

Vous avez la possibilité de choisir vos minéraux par intuition mais également en utilisant un pendule. Vous allez poser la question au pendule et cet excellent outil ira sonder vos parties inconscientes. Pour moi, le pendule est un instrument magique car il nous apporte un éclairage sur nos conditionnements inconscients et de tout ce que nous portons. La seule difficulté avec le pendule, c’est d’avoir un mental calme et de ne pas être dans une attente quelconque. C’est précisément dans cet exercice de style que nous observons que l’attente génère de l’attente. La loi d’attraction est implacable : sur ce quoi nous focalisons notre attention, nous le renforçons. Vous avez des attentes ? Qu’à cela ne tienne, vous allez générer de l’attente. C’est là qu’est la partie la plus difficile pour la maîtrise du pendule. Vous pouvez également faire appel à un lithothérapeute qui utilise son empathie et son ressenti pour vous indiquer les meilleures choix à faire pour l’achat de vos pierres, vos minéraux ou vos bijoux par rapport à votre situation. Je vous conseille également, une fois que vous avez choisis vos pierres, de ne pas aller vous faire influencer mentalement par des livres de lithothérapie car les livres ne sont pas très d’accord entre eux et vous risquez de vous embrouiller et de vous perdre, donc utilisez simplement les pierres au quotidien pour ce que vous avez besoin de traverser cela fera l’affaire. Autre piège des livres c’est de faire un déni supplémentaire. Par exemple la pierre traite la tristesse et la mélancolie et que vous vous êtes persuadé que vous n’êtes pas triste et que vous n’êtes pas mélancolique, vous allez faire un déni et vous allez vous dire que vous avez mal choisi vos pierres ou que l’on vous a mal conseillé. L’approche mentale de sélection des pierres est très limitée. Nettoyez bien vos pierres et programmez-les, vous n’avez pas besoin d’investir dans de grosses pierres coûteuses et vous pouvez faire des économies en allant booster et nettoyer de petites pierres qui auront la même efficacité que de grosses pierres (voir ma formation lithothérapie énergétique).

Connectez votre intérieur pour plus de puissance

L’approche mentale peut marcher si vous avez suffisamment connecté votre intérieur, c’est-à-dire qu’en lisant certaines choses vous êtes en contact avec votre vérité intérieure et vous savez ce qui vous correspond. Vous êtes clair et lucide pour vous assurer que ce que vous lisez raisonne avec votre vérité intérieur dénué de toute réaction émotionnelle et de tout jugement. Pour avoir ce niveau de maîtrise, il faut être en pleine conscience, connecté à ses ressentis, à son intuition, pour que vos choix soient alignés avec votre maître intérieur. Si aujourd’hui nous ne pouvons pas accéder à notre vérité c’est que nous sommes déconnecté de notre identité profonde et que nous sommes manipulés par nos croyances. Plus la confiance est faible chez une personne, plus la personne est dans son ego, son déni de soi et est finalement déconnectée de ce qu’elle est. Les personnes en fort surpoids ou en obésité font souvent partis de cette population de déconnectés. Je vous souhaite à chacun d’entre vous, obèse ou accompagnant, d’aller dans votre vérité, dans votre intérieur, d’aller récupérer vos ressources, au contact du silence de votre âme.

Pin It on Pinterest