Sélectionner une page

Est-ce que tu t’es déjà retrouvé dans des situations où tu as ressenti la peur ? As-tu réussi à traverser cette membrane énergétique qu’est la peur ? Sais-tu pourquoi tu as peur ? Avant de t’expliquer comment est-ce que tu peux traverser plus facilement tes angoisses avec les pierres et les minéraux de soins, je vais tout d’abord expliquer ce que représente la peur. As-tu connu les jeux vidéos ? Personnellement j’en ai été un fan inconditionnel lorsque j’étais adolescent. J’ai arrêté d’y jouer lorsque je suis rentré dans ce que l’on appelle la vie professionnelle et je suis tout simplement passer à autre chose. Il y a tout de même quelque chose qui m’est resté dans le jeu vidéo, c’est la peur que l’on pouvait ressentir au boss de fin de niveau. Autant le parcours est graduel en difficulté autant le boss c’est tout à fait un autre calibre. Au début on le redoute, on échoue assez souvent et les premières fois ne sont pas évident pour venir le vaincre et passer au niveau suivant. Pour moi, la peur dans nos vies c’est ce boss de fin de niveau qui nous empêche d’atteindre le palier supérieur. Dans un jeu vidéo on ne se pose pas la question d’échouer, on se dit que c’est un jeu vidéo et que l’on va essayer et réessayer autant de fois que possible jusqu’à traverser le boss de fin de niveau. Dans la vie et dans les faits, peu de gens prennent cette initiative d’essayer jusqu’à ce qu’ils puissent traverser leur peur les empêchant d’accéder au niveau supérieur d’eux-même. Moi-même, j’ai été longtemps dans ce système là, c’est-à-dire que j’organisais ma vie de telle manière à ne surtout pas ressentir la peur parce que je m’étais collé l’étiquette de l’hyper-sensible.

La peur nous rattrape tôt ou tard

Vous voulez que je vous dise quelque chose ? Plus vous vous éloignez de votre peur plus celle-ci vous rattrapera un jour ou l’autre. Mes peurs fondamentales étaient de me sentir séparé de l’autre et de manquer d’argent. Après des années « confortables » dans ces deux domaines de vie, j’ai en l’espace de 2 ans, cumulé une rupture sentimentale et un licenciement en ayant une bonne situation de cadre. Maintenant que ces deux événements sont arrivés et que je les ai traversé, je m’interroge et je me dis qu’en réalité les peurs que je me faisais étaient illusoires. Même si cela m’a secoué émotionnellement, je me sens aujourd’hui plus heureux que lorsque j’avais ma relation de couple et ce travail qui ne me plaisait plus. La vie a finalement répondu à mon désir inconscient en me donnant ce que j’appellerais un coup de pied au derrière pour provoquer le changement nécessaire. À un moment, quelque chose de plus grand que mon ego-contrôle à pris le dessus en me disant : maintenant cela suffit il est temps que tu t’alignes sur ce que tu veux profondément pour toi-même. Et cela n’a pas loupé ! L’origine des peurs est assez mystérieuse et je pense qu’il ne faut pas psychologiser dessus mais au contraire les traverser. Plus on ose s’y confronter, moins la vie a besoin de nous envoyer des gros coups de pied au derrière. Je pense qu’il est bon, tout à chacun, d’aller créer la vie qu’il a envie de mener et de ne plus subir une vie choisie par défaut. Je parlais tout à l’heure d’hypersensibilité et s’il y a bien quelque chose que j’ai constaté c’est que plus on redoute quelque chose et plus on devient sensible à ce que l’on redoute. C’est-à-dire que plus on cherche à s’éloigner de quelque chose, plus ce quelque chose devient puissant en nous ramène comme un élastique.

La peur, cette alliée !

La peur c’est un phénomène naturel et tout dépend du regard que l’on porte sur elle. Si l’on considère que la peur est une alliée, c’est-à-dire que l’on sait que lorsque nous allons la vivre et la traverser et bien nous allons pouvoir accéder à une version plus étendue de nous-mêmes, cela va nous faire gagner en confiance et en assurance. Alors que si nous voyons la peur comme quelque chose à éviter ou tout simplement un ennemi et bien nous allons rester dans une routine qui va nous consumer de l’intérieur et nous fatiguer à petit feu. Aujourd’hui combien je vois de personnes malheureuses dans leur couple, malheureuses dans leur travail, et qui remettre en cause leur routine sont pour eux inconcevable. Ces personnes finiront pas être dans la souffrance et tôt ou tard la vie leur mettra le coup de pied au derrière nécessaire. Je ne sais pas si avez observé la même chose que moi, la plupart des personnes que je rencontre sont extrêmement douées pour se trouver toutes les excuses possibles et inimaginables pour ne pas prendre le chemin auquel inconsciemment elles rêves d’aller. Quelques exemples d’excuses : « je ne peux pas parce que ma conjointe, mon conjoint va être malheureux, mes enfants vont subir un divorce … je ne peux pas quitter mon travail parce que j’aurais des difficultés pour en retrouver un autre … aujourd’hui c’est la crise et il est important de garder son job ». Des excuses pour au final ne pas rentrer dans leur propre puissance et être aligné avec ce qu’ils sont. Derrière la peur se trouve la puissance et bien heureusement nous sommes à une époque où nous créons rapidement ce que nous souhaitons.

La peur de notre puissance véritable !

Si je commence à vibrer que je ne suis plus bien dans mon travail et bien tôt ou tard la vie va m’apporter ce que j’ai vibré : un licenciement par exemple. Je suis tellement puissant dans ma création que si je ne suis plus bien dans mon couple, je vais me créer une séparation, un divorce. Une fois que l’on a traversé ce genre d’épreuve, on se rend compte que tout ce qu’on s’était raconté sur nous-même n’était en réalité que des excuses et des prétextes pour fuir une réalité que nous savions néfastes. Ces excuses nous permettent de « tenir » dans quelque chose d’inconfortable et en projetant à l’extérieur que l’autre, le patron, le collègue, le conjoint, les enfants vont se sentir malheureux si nous prenons une décision de importante dans notre, mais il n’en n’est rien. Chacun à sa route, à ses épreuves et tout est toujours juste dans ce qu’il nous arrive au quotidien. Pourquoi ? Pour grandir en conscience, pour éclaircir nos zones d’ombres et pour aller vers un chemin qui nous correspond davantage. Nous nous offrons ce que souhaitons inconsciemment pour casser notre routine qui nous hypnotise et qui nous rend malheureux.

La peur jouant un rôle sociétal

Il y a quelques temps j’avais écouté une fabuleuse interview donné par le clairvoyant Christophe Allain qui disait que notre civilisation à posé comme première brique « la peur du loup ». C’est pourquoi cette civilisation doit systématiquement alimenter cette peur sinon elle viendrait à s’effondrer. S’il n’y avait plus la peur et bien les gens ne feraient tout simplement plus métro-boulot-dodo et je pense qu’il a parfaitement raison. Bien heureusement ce nouveau cycle abordé à cette fameuse fin du monde de l’an 2012 est un cycle d’alignement. Pourquoi il y a tellement de couple qui divorce ? De personnes qui connaissent des licenciements ? Et bien tout simplement pour permettre d’éclater tout ce qui n’est plus aligné en profondeur avec elles. Les personnes le vivant mal s’attachent tout simplement à d’anciennes valeurs millénaires qui n’étaient là que pour venir structurer la peur. Aujourd’hui c’est vraiment la remise à plat de tout ce qui a été porté par l’ancienne civilisation pour bouger avec ce nouveau siècle. Cette nouvelle ère, je ne sais pas si tu l’as remarqué, est porteuse de technologies incroyables où la communication est grandement facilité. Nous avons aujourd’hui besoin de libérer la parole à travers le monde et nous voyons bien que ce monde dans lequel nous vivons a bien changé. Si nous nous adaptons pas à ce monde et bien nous disparaîtrons de l’équation humaine. Ce monde-là est juste parfait pour transformer nos blessures par nos expériences.

La peur comme moteur de changement

Nos cerveaux ont également suivi cette même tendance technologique et ce qui nous limite aujourd’hui se sont nos croyances. Je pense qu’il en est terminé de ses héritages culturels, de ses héritage familiaux, de ses héritages dynastiques et qu’il est temps que chaque personne choisisse, en âme et conscience, ce qui est bon ou non pour elle en posant sa réelle identité. Je sais maintenant pourquoi je n’ai jamais eu de véritable valeur véhiculée par ma famille et par ma culture, je remarque que cela aurait pu être un lourd fardeau à transformer lorsque je vois des personnes complètement identifiées et à ne pas avoir, du coup, une vie en cohérence avec des valeurs choisies consciemment. Tout cela bien évidemment passe par des crises identitaires et par un travail de conscience. La clarté d’esprit va tout simplement nous amener à transformer nos blessures intérieures, nos blessures d’âme pour retrouver une vie plus alignée, plus vivante, plus communicante, plus consciente.

La pierre permettant le changement

Maintenant que je t’ai parlé de tout cela, j’espère que tu as conscience aujourd’hui que de vivre une peur ou de ressentir une peur et non seulement quelque chose de normal mais également quelque chose d’indispensable pour passer à un niveau supérieur. C’est un travail de soi vers soi et pour pouvoir traverser les peurs nous pouvons soit nous y confronter avec notre courage et notre volonté, soit nous faire accompagner par des thérapeutes, soit d’utiliser certains support comme la litho-thérapie qui, grâce à certaines pierres particulières, vont vous permettre de transcender la peur. Si je devais retenir qu’une seule pierre qui peut réellement nous aider à ce niveau là, il s’agit bien de l’améthyste. L’améthyste c’est une pierre qui ne doit surtout pas être placée au soleil et doit être conservée dans l’obscurité pour garder ses propriétés et sa puissance. Cela en dit long : la pierre est puissante dans l’ombre c’est à dire puissante sur notre ombre. Dans la légende des minéraux on dit que l’améthyste est la seule pierre ayant vaincue la peur. Je veux bien le croire car dès que je ressens certaines peurs suffisamment puissantes pour envahir complètement mes cellules par l’émotion toxique, une améthyste me permet de me calmer presque instantanément et d’abaisser le niveau émotionnel de mon corps. Mon système nerveux n’étant plus en perturbation par le poison émotionnel, je retrouve ma lucidité et naturellement je prends la décision d’aller voir au-delà de la peur.

La peur de la peur

À cela s’ajoute également une autre peur qui est la peur d’échouer. En effet dans cette société, notamment en France, nous avons extrêmement peur d’échouer. Pourquoi ? Car l’échec est considérée comme quelque chose de « négatif », vécu comme un châtiment, comme si l’échec était synonyme de condamnation. Pourquoi croyez-vous qu’aux États-Unis, l’innovation est toujours au top et que pratiquement tous les concepts économiques nous viennent de chez eux ? Déjà, ils ont cette culture de l’argent qui est vu de manière excessivement positive alors qu’en France nous avons un regard limitant. En effet nous pensons que les personnes qui ont de l’argent sont des grands patrons pourris. Mes chers lecteurs, si aujourd’hui vous pensez de la sorte, dites vous que se sont les patrons qui permettent à des gens comme vous d’être autonome dans vos vies en gagnant de l’argent. Les patrons sont des gens qui prennent des risques et se sont des gens qui vont au-delà de leurs peurs. Je ne connais aucun patron qui n’investit pas leur temps pour faire tourner leur entreprise notamment les PME ou d’autres structures à dimension humaine. Le dirigeant est quelqu’un qui doit avoir une vision très clair du marché et qui doit adapter son entreprise en fonction de la réalité économique dans laquelle on vit. Par expérience, je peux vous dire que ce n’est pas quelque chose de tout repos et je pense qu’il est bon de reconsidérer cette croyance. J’en parlais au début de cet article, le jeu vidéo est un très bon moyen de se rendre compte que lorsque l’on échoue et bien il suffit de recommencer et d’être persévérant jusqu’à ce que l’on ait suffisamment de maîtrise et de pratique pour venir passer au niveau supérieur et enfin avoir le succès que nous souhaitons.

La peur permet de ressentir la vie !

Quand je dis succès, il n’est pas forcément financier, il peut être amoureux, social : comme dépasser sa timidité, parler en public ; et tout ceci sont des challenges quotidiens qui mettent du piment dans nos vie et nous font ressentir profondément vivant ! Rien de pire qu’avoir une vie routinière et anesthésiante qui nous endort et qui font de nous des robots ! Où est passé cet enfant intérieur qui dort au fond de nous? Celui qui s’amusait en découvrant la vie et qui s’émerveillait en osant passer à l’action ? Je ne sais pas si tu as remarqué mais lorsque tu es enfant, tu ne te poses absolument pas la question de te faire mal quand tu souhaites apprendre, par exemple, à faire du vélo. En tant qu’enfant c’est un énorme défi alors que pour toi adulte amusé, tu regardes cet enfant avec son défi. Tu sais que faire du vélo est quelque chose de simple et évident pour toi mais lorsque tu te remets dans l’enfant et bien c’est un véritable challenge ! Tu vas te casser la figure plusieurs fois et tu vas réessayer pour enfin savoir faire du vélo. Pourquoi est-ce que cela serait différent une fois adulte ? Penses-tu que les enjeux sont si différents d’un enfant qui souhaite rouler à vélo ? Je pense que cela vient de notre capacité à dramatiser les situations, à mentaliser, à nous projeter dans le futur, à avoir peur de ce que les gens vont dire sur nous et, en réalité, à avoir peur de conséquences imaginaires. Nous sommes des créatures qui ignorons notre véritable puissance et on ne se rend pas compte à quel point, à chaque fois que l’on traverse une peur, nous récupérons progressivement nos potentiels. On gagne en confiance, on gagne en courage, on gagne en estime de soi et surtout on retrouve cette vie magnifique où l’on se sent fier d’avoir osé traverser ce que nous considérions comme une barrière impossible à franchir.

En conclusion

Si aujourd’hui tu te reconnais dans cet article et bien je t’invite à d’une part reconsidérer tes croyances sur la peur et d’autre part de reconsidérer tes excuses pour ne pas aller y faire face. Si tu as décidé d’avoir l’intention de traverser certaines de tes peurs et que tu sens que l’émotion empoisonne ton système nerveux et te paralyse et bien tu peux venir t’aider d’une améthyste. Bien évidemment je te recommande chaudement d’aller télécharger mon guide pratique et de retrouver le dernier chapitre sur la programmation pour que tu puisses effacer les intentions qui entravent la puissance de ta pierre et programmer des intentions suffisamment fortes pour que la pierre viennent te donner ce que tu souhaites. Pour allez plus loin dans toute cette compréhension de ce que j’ai appelé la litho-thérapie énergétique tu peux aller voir dans mon espace formation où j’ai créé une formation complète sur le sujet. Je te souhaite une excellente fin de journée et je te dis à la prochaine pour un nouvel article.

Pin It on Pinterest